jeudi 18 août 2016

Projet quoi? Projet PEDAGOGIQUE!!!!!!!

Hier, Strasbourg, petite sortie avec les enfants au jardin des deux rives... me voilà harcelée à chaque feux rouge de publicités aux termes des plus déprimants : c'est bientôt la rentrée! 

Cartable, baskets, ... je suis heurté de toutes parts par RENTREE, RENTREE, RENTREE (à des prix imbattables en plus, je regretterai même un chouya de ne pas avoir de liste scolaire) !

Nous sommes le 17 août et pourtant, nos idées vaquent déjà auprès des odeurs de cahiers neufs et de colle (oh... l'odeur de la colle blanche!)

Mais vous vous dites, que tout cela n'a pas beaucoup d'importance pour nous, puisque nous n'avons pas vraiment de rentrée. Et bien si! Depuis mardi ça bosse à nouveau (enfin moi) parce que j'ai bien retenu la leçon ! Oui, l'inspecteur qui nous contrôle tous les ans, il ne demande pas non plus la lune, simplement des trucs INCONTOURNABLES comme un cahier-journal ou encore un projet pédagogique.

BAM !


Alors bon, quand il m'a demandé notre projet pédagogique, que je lui ai souris pour cacher ma panique... puis un silence gênant... on aurait pu entendre une mouche volée.

Ben oui, quoi... notre projet pédagogique c'est de suivre les intérêts de nos enfants et d'apporter les instructions au moment où les enfants se passionnent pour un apprentissage (je l'avais écrit dans le dossier pardi ! Et il m'avait même dit qu'il l'ait lu "avec beaucoup d'intérêt", m'aurait-il... menti?!!!?!)

Oui... je n'ai plus de photos d'avance !
Je tape donc dans ma réserve peinture...
www.sheartswild.com
Quand le gentil monsieur est reparti en me conseillant pour l'année prochaine d'avoir un projet pédagogique (grrrggrrrrr) je me suis dis que s'il y tenait tant, c'est que ça ne devait pas être pour rien (genre le ticket d'or de Charlie et chocolaterie! Sans... tu peux pas visiter l'usine!)

Je ne m'estime pas une personne moins intelligente que la moyenne, alors j'ai fait travailler ma cervelle :
 projet = avenir, ce qu'on veut pour le futur ; 
pédagogique = outils pour faire apprendre ; 
donc = quels outils je vais prendre pour leur faire apprendre dans le futur.



Bon... c'est pas comme si je lui avais présenté TOUS nos manuels, TOUS les fascicules, TOUS nos livres, TOUT le matériel Montessori, TOUS nos projets...

J'ai pensé que ma cervelle ne fonctionnait pas aussi bien que ça, et que j'avais peut-être loupé un truc. J'ai donc surfé sur... ... sur... ... ben sur Wikipedia bien sûr (y'a pas d'entrée projet pédagogique dans mon Grand Larousse Universel) :

Le projet pédagogique est une notion d'abord développée et utilisée par et pour les lieux accueillant des enfants et impliqués dans l'éducation ou la pédagogie (de la crèche à l'université). Mais cette notion peut aujourd'hui être étendue aux universités populaires, à l'individu autodidacte, et aux personnes âgées via l'université du temps libre par exemple.

Un projet pédagogique est généralement élaboré à l'échelle d'une structure (écolecrèche, accueils de loisirs, accueil collectif de mineurs, classe d'université, collège ou lycée, etc).

Il peut se traduire et décliner en plans de fonctionnement, d'organisation d'une structure, d'action éducative, de projets annuels, thématiques, coopératifs, collaboratifs, ouverts sur d'autres pays et cultures, etc.
Il peut éventuellement s'appuyer sur des intervenants extérieurs (dans les limites autorisées par les ministères et lois concernant l'éducation, par exemple sans prosélytisme en France)



Et c'est là, qu'on se rend compte du dialogue de sourds... (que la ministre nie totalement). Je tiens à préciser que notre contrôle s'est bien déroulé, que nous avons eu un rapport positif. Malgré tout, on sent bien que nous ne parlons pas le même langage (cette année sera donc pour moi, l'occasion d'aller plus en profondeur sur les attentes que possède l'EN auprès des familles ief sous le nouveau thème "le contrôle pédagogique").

A notre inspecteur j'ai présenté les livres réalisés par mon enfant (projets thématiques check), je lui ai aussi montrer les projets artistiques sur l'année (coutures, animaux tricotés, etc... projets annuels, check), je lui ai expliqué comment nous fonctionnions, avec une partie dans la classe et dans le salon (plans de fonctionnement, check) et que c'était maman qui se chargeait de l'instruction (plan d'organisation de la structure, check).

Alors me voilà à ne pas comprendre... l'inspecteur avait TOUS les éléments qu'il recherchait,  dans notre rapport d'instruction et dans notre discussion où j'ai tout rappelé. Pourquoi alors me les redemander avec autant d'insistance?

Toutes les données sont fournies par les familles MAIS ça ne va pas. Et ça finit par agir contre nous.

Et il m'a fallut rencontrer et discuter avec d'autres familles pendant le week-end dernier pour enfin comprendre (illumination!!!!)


L'important pour l'EN c'est LA FORME.

On prend les mêmes infos, mais on les sépare par paragraphes et on les mets en couleurs (la couleur et le surlignage, c'est important on vous dit!)

L'inspecteur n'a pas que ça à faire, il doit avoir accès à toutes nos infos en 3 sec chrono (le temps de tourner la page de sommaire, pas plus.) Et derrière son insistance vis à vis du projet pédagogique, j'ai su entendre son appel à l'aide... comment en effet comprendre ce qu'il se passe pendant 1 an dans une famille en 1H30-2H ?

Alors cette année on va l'aider ! On va forcer sur la forme, l'accès facile à nos données qui justifie qu'il y a bien instruction ! 

J'ai commencé par faire un JOLI planning (en couleur) par période d'apprentissages (car nous fonctionnons selon la pédagogie Steiner par période de 2 à 4 semaines sur 1 seul sujet). Bon je me suis un peu emporté avec le coloriage (une roue de Goethe sur la page titre risque de me porter préjudice... restons sobres.)

La suite de ce projet sera JOLI aussi, avec titres surlignés et sommaire soigné-s'il-vous-plaît, inspiré directement de Wikipédia :

I). plan de fonctionnement de notre instruction, 
II). plan d'organisation au sein de la famille, 
III). pédagogies, 
IV). projets annuels, 
V). projets thématiques, 
VI). projets coopératifs, 
VII). projets collaboratif 
VIII). projets ouverts sur d'autres cultures.

Alors zou, amis IEF, à votre projet pédagogique aussi ! 

Merci qui? Merci Wiki!

p.s. pour nos ami(e)s professeur des écoles, adeptes des obscurantismes langagiers de l'EN, n'hésitez pas à nous apporter vos lumières : c'est quoi pour vous un projet pédagogique ?

5 commentaires:

  1. Je crois en effet que cet type de document à fournir à l'inspecteur peut nous aider à continuer nos choix pédagogiques en toute liberté car il est ainsi possible de détailler nos objectifs et moyens. Comme tu le dis si bien nous ne parlons pas le même langage donc autant se préparer et avoir du répondant!
    Je trouve ton idée très positive...moi je crois que je vais présenter ça sous forme de mind map!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. Je recommence sans les fautes :)
      Aaah, génial de vouloir présenter en mind map. Pourrais-tu revenir nous dire si cela a plût (bon ce sera dans très longtemps...) car j'imagine que ça sort déjà pas mal des sentiers battus!?
      Je pense aussi que ça pourrait aider à connecter les compétences des étapes du socle commun (dans le pire des cas si la loi sort, croisons les doigts pour ne pas avoir à en arriver là) en partant des jalons et en écrivant tout ce qu'on a fait avec les enfants en rapport... parce que là aussi, la gymnastique ne va pas être facile pour nous (et un grand nombre d'inspecteurs ne souhaitent pas la faire!)
      Merci beaucoup pour ton commentaire :) ça motive!!!!

      Supprimer
    3. Ma Mind map est faite mais peut être devrais-je ajouter plus de détails...toutefois il me semble que plus c'est clair et concis mieux c'est...il faut de de la lisibilité!
      La Mind map n'est pas encore trop utilisé en France et c'est dommage car au final c'est un merveilleux outil.
      Je fais le choix de l'originalité donc...Je sais trop qu'ils ne liront pas des copies doubles chargées d'informations sur nos enfants. Ils n'ont tout simplement pas le temps.
      L'essentiel est de faire entrevoir la trame qui guide nos choix pédagogiques et de mettre en valeur les apprentissages concrets que nos enfants peuvent faire en dehors du curriculum officiel.



      Supprimer
  2. Yeaaaaaaaaaah j'adore, belle idée!! Et ton billet m'a bien fait rire. Le mystérieux projet pédagogique démystifié... Ouf j'ai encore un peu de temps pour y penser, mais je sens que ton cheminement va beaucoup m'aider, alors MERCI :D

    RépondreSupprimer