vendredi 15 janvier 2016

ECRIRE

Etre en admiration devant plusieurs pédagogie apporte son lot de contradictions. Notamment la lecture et l'écriture...

Qui a tort ou raison? La réponse ne peut être que : notre enfant pardi!

Ma fille a boudé les dictées muettes pendant des mois! Elle écrivait pourtant dans son petit carnet, des mots illisibles, rien qu'à elle. J'avais donc bon espoir. Et j'évitais de regarder l'écart qui se creusait avec le programme Montessori... (j'ai même hésité à brûler le programme que j'avais plastifié et accroché dans la classe il y a 2 ans!)

A la place, nous avons fait un florilège d'histoires (courtes et longues avec chapitres) jusqu'à ce que ce soit ma fille qui demande à apprendre (oui oui hein, c'est tout bête, mais avec la pression du premier contrôle, on en oublierai presque LA BASE). J'ai donc ravalé mon cri de "nous sommes totalement en retard avec Montessori, nous sommes totalement an avance avec Steiner, je suis perdue et indigne de faire l'instruction à mes enfants, AAAAAAaaaaaaahhhhhhhhh! "
Et dans le domaine de l'écriture, il était temps que les lettres de ma fille soient codifiées. L'écriture n'est après tout qu'un code et je sentais qu'il fallait désormais qu'elle puisse être relue (bref, qu'elle intègre le code.) Exit donc les e de la même taille que les l! Forcément, il fallait sortir les lignes!

C'est donc très solennellement que je lui ai tendu les cahiers d'écriture Montessori.

...

...

FLOP total.

Alors, zou, un petit mantra pour se donner du courage : soyons créatifs, soyons créatifs, il n'y a rien dont on ne peut arriver à bout, non?

J'ai décidé de continuer à faire du Waldossori à savoir, un mixe des exercices des 2 pédagogies! Ecrire sur des lignes, oui. Ecrire sur des lignes toutes noires sans attraits, non.

Vu son enthousiasme pour les leçons introduites par une histoire, je me suis remémorée une idée d'une maman sur Facebook (désolée, je n'en retrouve plus l'auteure, mais bravo et merci.) Il s'agit de créer des lignes pour écrire : vertes pour les lignes de base (qui encadrent a, o, m...) bleue pour la ligne du haut (h, l...) et marron pour la ligne du bas (j, p, q...) Vous voyez où je veux en venir? Nous allons jardiner les lettres :

Les lettres sont déposées dans notre jardin tout vert. Les grandes lettres sont comme les arbres qui poussent jusqu'au ciel. Les lettres qui descendent sont comme des légumes racines, qui descendent profondément dans la terre. 

Pour être plus clair, voici ce que j'ai créé :



C'est tout simple parfois... et cela peut être un vrai déclic :) C'est avec le sourire que ma fille s'est lancée dans les lignes d'exercice (suffisamment pour entraîner la main, pas de trop pour ne pas en être dégoutée.) Après un cahier entier rempli, les lettres sont vraiment de plus en plus jolies! Elle prend beaucoup de plaisir (elle retourne le soir dans la classe pour écrire) et se sert avec beaucoup de soin de son cahier. Faut dire qu'elle a assisté à toutes les étapes de sa créations : pliage, mesure, traçage, coloriage, reliage couture... oui, vous nous connaissez bien désormais, avec notre amour pour le home made!

Et quand les lettres deviennent plus petites que les lignes, il est temps de passer à des interlignes plus petites, sur le même principe (bon, là j'avoue que j'ai sorti le scanner)!

Bref, l'écriture est en très bonne voie :) :) oufffffffff


mardi 5 janvier 2016

Mason encore

J'ai commencé à explorer diverses pistes pour résoudre un problème d'IEF... les langues étrangères! Les enfants baignent dans les langues (les amis, nos lectures...) et pourtant, il n'en reste souvent pas grand chose.


Je suis ainsi tombée sur la méthode François Gouin, utilisé notamment par Charlotte Mason! Notre vie à plus de 50% du temps à l'extérieur à cause de ces températures incroyables (et déstabilisantes) a fait remonté mon attrait pour la pédagogie Mason (beaucoup de temps passé avec les poneys, mais aussi des balades et des partie de cache-cache dans les bois!)

J'avais promis une suite à mon premier billet d'introduction. Pourtant, j'avais un peu délaissée mes lectures éducatives pour d'autres sujets. Je reprend donc doucement, en espérant pouvoir combler encore un peu plus, le manque en France d'information sur cette pédagogie si utilisée chez les anglo-saxons.

En ce qui concerne la méthode de langues étrangères, elle consiste à apprendre des séries de mimes (série courte de 4 éléments) puis d'apprendre les termes qui vont avec. Pour l'avoir essayer, cela marche du tonnerre ici!!!!!! Vous trouverez plus d'info chez une année avec Charlotte.

Moi je sens que je vais redémarrer mes lectures....

samedi 2 janvier 2016

Helloooo 2016 ;)

Au revoir 2015.
Bonjour 2016!



Oh oui! Une merveilleuse année 2016, pleine de joies (petites voir même ridiculement minuscules et GRANDIOSES) moi-même et les manele vous souhaitons de savoir profiter de chacune d'elles.

Attention délire champomy...
Quand je regarde l'année écoulée (et que je ne me mets pas à penser : euh attend, la fête de nouvel an dernier, c'était pas y'a 3 mois????) je me rend compte que petit à petit toutes les graines ont germés. Les enfants ont bien grandis et je peux commencer à voir les effets d'une éducation authentique. Cela fait du bien. ENFIN!!!!!!!!

je vous avais prévenu...

J'ai bien entendu fait ma liste de bonnes résolutions (tout le monde trouve que c'est nul, qu'on les tient jamais, etc etc etc... moi j'adore, comme tous les rituels, c'est passionnant. C'est un peu de magie dans notre vie qui nous pousse à être meilleur parce que, même inconsciemment, on s'y engage!) Une bonne liste, comme d'habitude (une page quoi!) Je vous épargne donc les 30 entrées... seulement une seule : RE.

Oui, RE.

Nan, mais attend, ça veut rien dire?!

Je vous explique :

RE c'est pour REutiliser, REcycler... un grand RE à utiliser dans tous les domaines de notre vie.

Oui, bien entendu je composte et recycle déjà (et je ne jette mon papier alu qu'au bout d'une dizaine d'utilisation ce qui rend mon mari fou) mais je souhaite passer en mode 100%. Pour les vêtements aussi.

REfashioner les fringues.

Ce n'est pas du tout mon idée. Non... Le concept est juste fantastique. Cela fait déjà quelques années que je ne m'achète pratiquement plus de vêtements neufs (à moi ou aux enfants) et que nous tournons avec du 2nde main (ben oui hein, maman bosse pas). Pourtant, il fallait faire un tri drastique avec ce qui me tombait entre les mains. Là, il s'agit d'acheter des trucs et de coudre un peu pour que ça fonctionne. Les résultats sont topissimes. Alors, zou, direction la friperie...

à bord du camion champomy?
Et nous sommes revenu les mains pleines de petits trésors (des déguisements pour les enfants en état neuf, des napperons pour ma peinture (youhou) et des robes XXXL avec des motifs magnifiques!) le tout (un sachet plein à ras bord) pour le prix d'un t-shirt. De quoi occuper mes futurs soirées... et d'annihiler l'industrie chinoise.

!!!!!!!!!!slogan de folie!!!!!!!!!
Ah?! Et mon délire Champomy alors?!

Oh, rien... c'est juste que ça me titille un peu d'habituer les kids à des bouchons qui sautent et des bouteilles d'alcool pour en faire plus tard de futurs consommateurs...

Toi aussi joue à être alcoolique comme papa et maman!
Oups... dans l'entrée 17 de ma liste de bonnes résolutions, je ne devais plus voir le mal partout...