mercredi 30 septembre 2015

LE résumé de la bienveillance

Alors que je me baladais (comme à ma petite habitude) sur le Facebook de Mme Filliozat, je tombe sur un lien qui m'envoie sur le blog d'apprendre à éduquer.

LA CLAQUE!

Ce billet est simplement celui que j'avais envie d'écrire sur ce sujet, car il reprend TOUT. Tout, dans le cheminement, les grands principes, les ressources... Il reprend des liens, des vidéos, que je n'avais jamais mis ensemble pour créer un ensemble cohérent. Là c'est fait... du coup... je laisse tomber mon idée de débroussailler mes anciens post pour en faire un résumé.

C'est bon, je sens votre impatience face à mon blabla : le voilà le lien magique.

Bonne lecture, et faites tourner à vos proches surtout ;)


mardi 29 septembre 2015

En parler ou pas?

Ça fait le buzz ou plutôt le badbuzz, l'histoire du blog fake (dont je ne transmets pas le lien pour ne pas participer à leur faire de la pub) qui aura eu le privilège d'insulter A LA FOIS l'ief, les services pour l'enfance, les parents bloggeurs... une vraie claque pour l'ensemble des blogs IEF (comme si on avait encore besoin d'ça)!

Mais soyons positifs et regardons les 'plus' de cette histoire : Dénoncer les plan de com' qui n'ont pas un minimum d'éthique, dénoncer une ONG (dont je ne transmets pas non plus le lien pour les mêmes raisons qu'en haut) qui pourrait tout aussi être une marque à obtenir des dons et dénoncer la raison d'être de certains blogeurs-blogeuses (ah l'argent!!) Bas les masques!

J'hésitais à en parler. Pourtant comme beaucoup, je tiens un blog type dont il a été l'objet dans la manoeuvre. Et il est triste de penser qu'on puisse détourner nos coups de gueule (partager afin d'ajouter d'autres idées éducatives à la société et sans prétendre détenir LA vérité ou même de cracher sur l'école qui reste une chance incroyable pour des milliers d'enfants) dans le but de faire un bon coup de PUB! Bref, pour en savoir plus vous pouvez aller voir ici.


vendredi 25 septembre 2015

Photo de la semaine

Début du bloc musique classe 1. Rencontre avec ces jolis flûtes de chez Choroi! J'en reste baba sur leur qualité :)

On apprend (oui parce que moi aussi je dois découvrir les notes des flûtes pentatoniques) les sons avec histoires... c'est passionnant de voir la musique de cette façon! Finalement je ne suis plus trop sûre de vouloir investir dans les clochettes Montessori (investir est bien le terme adéquat pour ces magnifiques clochettes!)

Voilà la flûte de ma fille, fabriquée en poirier (c'est important à cause de l'histoire du berger qui se fabrique une flûte avec une branche de poirier me dit-elle). Belle, douce, chaleureuse, elle l'emmène partout (par contre dans la voiture entendre de la flûte ça me dérange un peu!!!!!)


Oui, on ne se moque pas hein, on a déjà ressorti les plaids d'hiver :) les anciens moulins c'est beau mais un peu froid!!!

mardi 15 septembre 2015

Tout c'qui brille

Au royaume des blogs, on voit des familles heureuses, des enfants épanouis, des idées incroyables, des réalisations magnifiques, des photos posées. Oui, dans ce merveilleux pays imaginaire, on veut MONTRER. Montrer à quel point on assure, à quel point notre famille sort de l'ordinaire. On parle de notre quotidien rayon-de-soleil. Tout le monde il est beau!

Oui, mais ce qu'on sait moins, c'est qu'entre 2 billets et 2 jolis photos : TOUT VA DE TRAVERS!

Image empruntée... mais y'a d'l'idée! 

Parce qu'on ne va jamais dire nos échec, nos gros plantage, nos larmes, nos dégoûts. Le blog La famille M, déboires et morosité au quotidien n'existera jamais. Et quand dans notre quotidien tout est tout à fait banal, on enjolive un peu les choses. Faut dire qu'on se sent un peu poussé! Je vous rassure, je n'ai jamais menti sur mon blog mais parfois je me suis tût.

L'envers du décor de tous ces blogs, et si on en parlais? On est bien d'accord, les enfants sont loin d'être lisses et mignons, et la famille, sur le terrain, c'est loin du monde des bisounours...
Je n'imagine pas 1 seule seconde que vous puissiez croire que nous sommes les Mr et Mme Perfection, mais quand je vois les autres blog je me sens mal, parce que je pourrai tellement faire plus, mieux (oui, j'ai une estime de moi-même pas très brillante.) J'imagine, à l'autre bout de la toile, la famille tip top à laquelle je n'appartiens pas. Que deviendront mes enfants, si je ne fais pas plus?

-_-

Ensuite, je remets mon cerveau en marche (un peu bloquée sous le coup de l'émotion et de la culpabilité) et à y réfléchir... ils seront heureux d'être imparfaits.
Le mot est lancé!
Imparfaite, voilà la réalité. 

C'est bien beau tout ça, mais en pratique ça donne quoi? Eh bien voici quelques inavouables de notre vie,  un condensé de nos moments totalement trash, même pas mignon ou drôle :

- on oublie de laver les mains avant de passer à table (conséquence positive, aucune allergie relevée);
- les enfants ne veulent pas ranger;
- les parents trouvent un levier de pression pour faire ranger;
- comme ça ne marche toujours pas, on tente la carotte;
- maman finit par ranger;
- le chien s'enfuit, las je ne cours pas après, je croise simplement les doigts pour qu'il rentre (et en plus il rentre);
- le linge qui reste mouillé dans la machine (à l'heure où j'écris ces lignes, j'en suis à 3 jours);
- des parents qui craquent et décrètent que le dimanche soir ce sera dorénavant soirée pizza;
- oups, à la place de Bach, j'ai mis Taylor Swift (ouai, j'ai des goûts pas terrible);
- des frères et soeurs qui s'étripent, se tapent et se blessent;
- maman qui dit des gros mots (m**de, p***in et autres poésies du genre bien vite repris par les enfants);
- des enfants qui me menacent de me tuer (mais qui a bien pu les éduquer?!?!!?);
- je n'ai jamais mis de longue bavette à mes enfants... j'ai changé 2 fois de tapis;
- maman qui claque la porte parce qu'elle en a marre;
- claquage de porte désormais copié et imité 2 jours plus tard... je m'en veux encore;
- une salle de bains régulièrement inondée;
- la maison est jolie mais humide (aucune idée de la raison);
- le petit fait une crise de colère, une bonne hein, avec des hurlements, des roulades au sol et en plus dans le supermarché;
- maman, prise par internet oublie de préparer le goûter (15 min de retard et c'est le drame);
- le petit qui secoue ses mains pleines de chocolat sur mon pc (vengeance?);
- des enfants qui sont couverts de boue;
- des enfants qui sortent nus dehors (même en hiver...)
- par voie de conséquence on comprendra que la boue décrite ci-dessus ne recouvre pas leurs vêtements;
- des balades en famille à 22h, en semaine;
- des enfants qui ne veulent pas faire la classe à la maison;
- des enfants qui soudoient leurs grands parents;
- des enfants qui n'arrivent pas à jouer et qui seront ouin-ouin toute la journée (j'ai fait le compte, dans ce type de journée, j'arrive à 2439 "mamaaaaaannnn eeeuuhhhh!";
- nan, j'déconne, j'ai jamais compter (ça y est, j'ai menti sur mon blog);
- j'ai un humour pourri;
- parfois je fais pleurer mes enfants en racontant une blague (ou en prenant l'accent allemand);
- mon petit qui sirote la bière quand on a le dos tourné (bon, maintenant on le sait, on laisse plus de fond de bouteille traîner...);
- des enfants ne prenant pas de bain de la journée (ou même 2 jours de suite);
- une maison toujours sale (je n'exagère pas : ni rangée, ni propre, venez voir à l'improviste);
- je ne repasse pas (à quoi bon, le vêtement se retrouvera dans 3 jours dans le sac à laver);
- des parents qui capitulent et qui mettent un dvd;
- des parents qui re-capitulent et qui laissent dormir les enfants avec eux (mais on les déplacera durant la nuit : nan j'déconne, on s'endort toujours avant eux);
- des rendez-vous annulés parce que je suis tellement naze que mon cerveau s'est mis en mode off (merci au rappel sur le téléphone qui sait me faire culpabiliser... après... parce que je n'ai même pas prévenu);
- une famille qui arrive systématiquement en retard (pensez à nous donner une horaire faussée pour espérer limiter la casse);
- d'autres oublis à la pelle : inscription à la musique, toilettage du chien, les habits des copines laissés à la maison (bon, euh, depuis le temps, la taille n'est plus la bonne);
- je ne rends jamais les affaires des autres en bon état : le livre qu'une autre maman m'aura gentiment prêté et dont la couverture aura été mangé par le lapin me le prouve encore tous les jours;
- ne parlons pas de la fréquence de changement de la litière du lapin;
- des jouets nuls que je regretterai à tout jamais d'avoir acheter parce que je n'ai pas eu la force de dire non;
- mon fils et sa période Cars (celle avant Planes);
- finalement, elle était bien cette période comparée à celle de Cars 2;
- des enfants déçus quand ils déballent leurs cadeaux de Noël (j'ai fait la razzia sur les jouets Waldorf, beaux et en bois cette année);
- mais heureux parce que les parrains-marraines ont acheté un t-shirt Cars (j'ai hurlé à l'intérieur mais je n'ai rien dit);
- je jette en douce les jouets Kinder (Kinder obtenus par le "soudoiement" des grands parents évoqué au-dessus);
- sourire intérieur quand j'entends les enfants parler entre eux qu'ils devraient faire plus attention à ranger leurs affaires (leur jouet Kinder)... jamais ne révèlerait mon terrible secret;
- je ne suis plus libre : je dois ainsi garder des éléments dans mes poches de veste régulièrement inspectés (j'ai encore un marron de l'année dernière dans mon imper');
- j'oublie de m'épiler (en fait j'ai l'impression que la dernière était d'il y a 7 jours. En fait non, elle datait du mois d'avant);
- je donne à mes enfants des surnoms débiles : Mitch, Louther...
- et je les appelle par d'autres prénoms dans la rue : Jean-Luc, Jacqueline, Micheline, Jeanette, Jean-Maurice, ... la caissière du Gemo est persuadé que ma fille s'appelle Marie-Georgette!

Ce n'était qu'une liste de mémoire. Imaginez un peu à quel point nous sommes imparfaits... j'espère que ce blog saura refléter notre vraie nature à l'avenir.

FIN

5 min avant cette scène, j'avais rangé...


QUOI?


Vous croyez vous en tirez à si bon compte? 

Aha... non, non, non. 

C'est à vous de nous donner un de vos inavouables (les commentaires, c'est juste en dessous, faites pas mine de ne pas les voir.)

dimanche 13 septembre 2015

Décharger mon appareil photo pour la rentrée

Et voilà! Nous avons eu la chance de pouvoir profiter des copains, des chevaux, de quelques sorties, mais il est temps de se remettre un peu plus dans le bain car demain nos activités extérieures reprennent enfin.

Et pour maman, il est vraiment temps de se pencher sur le programme (ce ne sera pas 100% informel)! Cette année nous ferons la classe 1 de la pédagogieWaldorf-Steiner et il me tarde de commencer... mais ce ne sera pas pour tout de suite... malgré mes envies, ma grande semblerait encore trop jeune. Steiner préconise les fameux 7 ans avant de commencer les enseignements fondamentaux. Comme ma puce est de fin juin, nous sommes loin des 7!! Le cursus dont je vais m'inspirer cette année (je vous en reparlerai) préconise d'attendre janvier pour les enfants nés après avril. Ca va être dur de patienter!!!!!

Du coup, je prévois de commencer par un petit retour en arrière : vie pratique et vie sensorielle avec un gros centrage sur la motricité fine et la musique (ça ce sera pendant les heures de classe, le reste ce sera créativité et jeux à gogo). Nous allons aussi prendre ce temps pour créer nos propres cahiers de période. Et on va enchaîner en douceur sur les dessins de formes, le tricotin à doigt... J'espère ainsi tenir jusqu'aux vacances de Noël. Je vais bien entendu faire en fonction des envies de ma puce... sans presser.

A l'heure, donc, de la rentrée, il est temps également de faire le ménage des vacances d'été! Et de toutes ces photos prises!

J'avoue que je ne partage plus assez de photos de notre quotidien, histoire de préserver notre intimité (un choix que nous avons fait il y a quelques mois en famille à cause de ma blog-habitude et d'un papa informaticien bien conscient des risques des réseaux sociaux).

Cette démarche m'a amené à aller plus loin et à profiter simplement du moment présent. Et parce que je me souviendrai toujours de cette famille qui a marché jusqu'à une cascade, a pris une photo de groupe devant et est repartie dans la foulée (et très certainement postée sur FB avant même leur retour.) Même pas 1min d'attention sur cette beauté de la nature... vite vite!

Vivre l'instant présent à 2000%, enregistrer les sensations pour les moments de doute à venir (car oui, il y en aura encore et toujours.) Et puis je vois toutes ces belles photos de ballade dans mon téléphone... et une grande envie de partager avec vous ces petites images (de qualité bof bof) sur une toute petite fraction de nos sorties estivales (sans visage donc). Allé... je craque!


Château de Wangenbourg (une merveille, on peut monter dans le donjon!)

Nideck (jeux d'épées contre un arbre)

Col du Gashney

Gérardmer

Munster...

Les cousins-cousines dans les Vosges.

Chenille dans le parc du château de Kolbsheim

Le reste, c'est dans le téléphone de papa... vais tenter de le soudoyer ;)

On a finit nos vacances en beauté : vendredi, journée à Europa Park. Cet endroit me fait toujours autant rêver, je retrouve mes 11 ans. D'ailleurs, on a remarqué que les enfants extériorisent un peu plus que les autres : ils étaient les seuls à sauter de joie dans les courtes files d'attente et à danser en marchant de 10h à 20h. Même dans cet endroit magique, il y a beaucoup de retenu... où sont les enfances de nos enfants? Où sont nos enfants intérieurs?

Pourquoi tant de sérieux là-bas? Je ne parle même pas de la vie quotidienne... je parle du merveilleux, du magique, du sensationnel.

Il serait temps que notre monde explose d'éclats de rire. Et puisqu'il faut être le changement que l'on veut voir, vous êtes libres d'insérer maintenant, dans cette lecture, un immense éclat de rire.

Là. Ici.

...


Ça fait du bien!

Pour finir et pour apporter un petit brin de nouveauté sur le blog, je partagerai nos lectures de jeunesse chaque lundi et je supprimerai les vendredi gratitude (ici seulement) car il est difficile de dire mes plus beaux merci qui sont trop intimes :)

Riez comme des ptits fous... A lundi!