mardi 17 février 2015

Comment je mixe les pédagogies, 2e partie

Comme promis, voici la suite!



J'ai parlé précédemment des matinées ief (mes enfants ont 3 et 5 ans) avec un moment d'apprentissage formel, que nous appelons la classe, selon Montessori.

Je voulais aussi y intégrer des activités Steiner pour que cette journée soit un peu dédiée à la créativité (aspect moins développé chez Montessori qui est une pédagogie scientifique.) Je laisse les enfants explorer librement des jeux, des livres... et l'après-midi se divise généralement selon ce schéma : des histoires à n'en plus finir, des jeux d'imagination, de déguisement, le goûter, de la musique et de la danse, des ateliers créatifs ou bien des sorties pendant tout l'après-midi.

Des histoires comme des bonbons
Les enfants sont adeptes d'histoires, albums ou encore romans. Ils peuvent passer plus d'1h à m'écouter... le plus souvent c'est moi qui demande une pause!

Les histoires se casent avant les moments de repos (sieste et dodo). J'aime les histoires des écoles Waldorf... mais les livres sont souvent ceux de la médiathèque. Je reprends les mêmes histoires pendant plusieurs semaines et c'est vrai que nos activités vont refléter ce que nous voyons.

Par exemple, après les histoires, les jeux. Les enfants rejouent souvent des scènes (pour les enfants graines nous avons joué à nous cacher sous les couettes qui représentaient la Terre et pour sortir au printemps nous mimions le réveil et la séance tricot.) Ils se déguisent en chevalier, en Mulan et c'est une séance de bagarres (génial pour évacuer le stress, tant que tous les participants sont ok.)


Être créatif, cela s'apprend aussi!
En fin d'après midi, alors que les enfants ont bien joué et qu'il faut ramener un rythme plus lent en vue de la préparation du repas, je tente plus d'activités scientifiques ou artistiques. En général les troupes sont motivées dès que je cherche les peintures de l'étagère! Je prends des idées à l'une ou l'autre pédagogies (là elles ne s'affrontent plus) selon leur envie (faire la table des saisons, une expérience sur l'eau, une peinture wet on wet, une expérience avec le globe terre-eau, créer des lanternes). Souvent, on peut le faire à l'extérieur.
Ce moment est court lui aussi, selon l'âge. Souvent nous en faisons plusieurs à la suite.
Les thèmes sont en rapport avec les histoires du moment, ou la saison. Exemple de thème de cet été que nous avions adoré : les papillons. Élevage, dessin, fabrication, livres... En septembre c'était le pain. Sinon, nous nous fondons dans les festivités de l'année.



Un bain culturel
Comme j'aime cette idée de rythme chèr à la pédagogie Steiner, dans la classe j'ai décidé d'afficher une peinture pendant 1 mois. Les enfants la choisissent un lundi matin. On commence toujours la classe par un petit mot sur la peinture : sujets, environnement, titre, époque, nom du peintre (sur une peinture de Degas, les loulous ont remarqué à la fenêtre des bâtiments parisiens)... Quand on la remplace on en garde tout de même un souvenir sur un grand mobile en ferrailles qui clipe les cartes postales (je les imprime en 2 formats).

Frida Kahlo... mon inspiration du moment.

Pour la musique : des enregistrements et  ... ... moi, au piano, en tant que débutante! Je n'ai pas eu la chance de recevoir une culture musicale alors je me rattrape avec ces cd vraiment sympas :



Et bien sûr, les enfants ont accès à de vrais instruments!


Ça c'est souvent après le goûter, on danse et on fait de la musique comme des fous.

Hormis les ateliers sciences ou art, les enfants sont encore une fois libres...
De beaux lires sont toujours à disposition même des plus petits! Des vrais de vrais, le genre de ceux où l'on ne voudrait surtout pas voir apparaître des traces de Nutella!

Ils sont encore petit, ce n'est pas pour tout de suite, mais j'ai hâte d'installer une frise historique pour y placer portraits et peintures, inventions et événements. D'abord, il y aura la poutre du temps, prête,  elle attend son heure :)

L'intelligence émotionnelle
Le soir : jeux ensemble (c'est tout bête mais cela fait naître l'esprit de famille autant que les sorties). Parfois un peu de relaxation est nécessaire car l'entente fraternelle tourne au vinaigre (la fatigue aidant.)  Yoga, relaxation guidée sur la conscience de sa respiration... en général 2 min suffisent, mais des exercices au quotidien aident beaucoup! Et oui, nous sommes 3 à vivre les uns sur les autres 24h/24h. On peut donc facilement imaginer le nombre de conflits auxquels nous devons faire face au quotidien.

L'intelligence émotionnelle est une part importante de l'éducation sociale
Une grande part de la journée consiste à régler tous les soucis, les colères... sans intérioriser. C'est donc toute la journée que nous utilisons la CNV (la communication non violente de Rosenberg). La mise en mot sans jugement est 100 fois plus dur le soir... L'effort en vaut le coup! Je dis ce que je ressens de négatifs (colères, déceptions...) mais aussi positifs! Je dois dire aussi 1000 fois par jour je t'aime ou encore tout bêtement merci.
Incroyable, mais beaucoup de parents oublient de dire merci à leurs enfants...

Je pense mettre en place dès cette semaine un bâton de la parole lors de réunions familiales. L'occasion de se vider, d'écouter l'autre,  sans interruption.

L'éternelle question
Laquelle? La so-cia-li-sa-tion!



Ouai, carrément! Il faut dire qu'on y a droit souvent... j'ai vu des tonnes de superbes réponses de familles en instruction à domicile. Surtout sur la socialisation forcée. Forcée par l'école à vivre avec les mêmes personnes, du même âge, tous les jours... pendant un an... sans oser leur parler (sauf en recré!)

Je voudrai aborder la question des outils de la socialisation. Oui car pour moi, on envoie des enfants de 3 ans dans le bain social sans leur avoir donné tous les outils nécessaires... Avant 3 ans, il n'y a pas d'interaction avec l'autre. Ce n'est donc qu'à partir de cet âge que l'enfant peut apprendre à communiquer, à avoir de l'empathie, à aider l'autre dans ce qu'il vit... (voir la patie intelligence émotionnelle ci-dessus.) Cela peut prendre du temps pour tout acquérir (et on continuera toute notre vie à apprendre à nous dépatouiller de nos conflits relationnels, non?) et comment pourrait-on apprendre la CNV par exemple,  si nous sommes majoritairement entourés que par des enfants 4 ans? La logique voudrait qu'il y ait plus d'adulte, au moins un par enfant, pour apprendre à être social et afin que chacun puisse trouver du réconfort au besoin...

Dans les faits, mes enfants vivent beaucoup de situations sociales ( jeux avec les voisins, les cousins, les inconnus du parc, des jeux indoor, les copains des activités (danse et poney), des rencontres avec d'autres familles IEF (les photos ci-dessus)... si un jour se passe sans échange avec l'extérieur, c'est qu'ils sont au lit avec un bon gros rhume! ) Nous décryptons ensemble, à chaud certains événements "Je suis désolée que ce petit garçon ai détruit ta tour, comment te sens-tu?" "Oh oui, vous vous êtes disputés et je vois que tu es triste, qu'est-ce que tu pourrais faire la prochaine fois?"

Et même si nous n'avons pas la tv, les enfants vont au cinéma,  regardent 2 fois par semaine des dvd, de quoi alimenter quelques discussions avec de nouveaux copains.

Liberté,  j'écris ton nom
Oui... à la lecture de ces derniers billets, on pourrait croire que nous vivons dans un carcan! Oh que non :)
Cet emploi du temps s'adapte sans cesse à nos envies, nos découvertes.

Séance puzzle à 22h un jeudi soir...

Sans parler du fait que nous vivons sans réveil-matin. Luxe suprême! !!!!!!!

Au final, il y a autant d'IEF que de familles!
J'espère que ce billet aura permis d'éclairer un peu notre IEF, car je vois de plus en plus de monde s'y intéresser! Je reçois beaucoup de questions, surtout sur l'organisation.
Pour les connaisseurs,  j'espère que vous avez trouvé des info sur la façon dont on peut utiliser ce que l'on préfère dans chaque pédagogie, sans y perdre ses enfants.

A bientôt!

vendredi 13 février 2015

Comment je mixe les pédagogies, les méthodes sur une journée


Attention : billet en 2 partie car trop long!
On m'a déjà demandé off-line, comment s'organisait une journée IEF. Et parfois, s'il était bon de mélanger les pédagogies qui, souvent, s'opposent totalement.

Je suis bien consciente de ce qu'on dit : ne pas prendre une pédagogie dans son intégralité risque de la dénaturer. 

Ça, c'était sans compter sur le fait que je n'aime pas les frontières préétablies et que je suis du genre à tester les limites (une vraie gosse quoi!) Et puis mince, quoi, on vit pour expérimenter... surtout à la maison avec ses loulous!

Voici donc l'intervention de l'éducation vue par les yeux de la doctoresse Montessori puis celle de Rudolf Steiner. Puis celle, so campagne anglaise, soo Jane Austen de Mason. On va aussi parler CNV, intelligence émotionnelle, sociale...

Comment les marier dans une journée? 

Voilà le défi : si Steiner dit "laissons l'enfance explorer les mondes, l'imaginaire, la créativité en attendant que l'esprit soit prêt", Montessori dit "l'enfant est en demande, son esprit absorbant est un atout pour commencer les apprentissages jugés difficiles." Qui suivre?

Le cadre Montessori
Le cadre de base est celui de la méthode de la pédagogie Montessori (notre maison est aménagé selon ses principes.)
C'est par là que tout a commencé pour moi. C'est aussi la base de mes formations.
Bref, terrain connu...
Son principal attrait? L'éducation à la concentration.


Ainsi la journée démarre typiquement avec le soin de soi. La maison a été adaptée pour rendre les enfants autonomes dans leurs activités de lavage, d'habillage.
En milieu de matinée, un court moment de classe Montessori. Une piece consacrée au matériel avec petites chaises et tables. Une mini école quoi! Pour nous, 45 min au maximum... cela peut varier d'un jour à l'autre. Si ce n'est que 10 min, je ne force pas. On peut aussi ne pas vouloir y aller su tout... Ce n'est pas grave pour moi car le plaisir d'apprendre est sauvegardé.

Le cadre de la pédagogie Steiner.
Après le petit déjeuner et le temps soin de soi, les jeux libres et en priorité à l'extérieur. Les jouets s'offrant à l'imagination sont en accès direct... tout comme nos paniers nature ramené de ballades. Le changement de rythme avant la classe se fait avec une ronde ou des comptines à gestes. On amène doucement le moment de concentration...

Pédagogies distinctes et donc zones distinctes... tout comme les moments : en classe Montessori, je présente le matériel avant de le laisser à mes enfants.
Dans les autres pièces de la maison on construit des cabanes avec des couettes et le sèches linge, on fait un garage ou des écuries en kapla, on peut (un peu) crier.



Un zeste de Mason
J'essaie d'avoir plusieurs moments par jour (matin, après-midi et soir) au coeur de la nature sauvage (vu que je n'habite pas en Alaska il faut comprendre ici "nature un peu moins domptée".) Ballade ou jet de cailloux dans une rivière. S'il pleut, bottes et parapluie pour sauter dans les flaques. Je tente aussi des phases d'observation avec ou sans jumelles/loupe.
Un peu de jeux, de land art ou simplement un lit en couvertures sous un arbre pour y faire la sieste. Des pique-nique (après le travail de papa c'est un délice.)
On entame notre premier herbier...
Je prépare le repas dehors. Avec leur aide ou non, je ne force pas. Pareil pour le jardinage. Je fais, les enfants vont et viennent et butinent ce qu'ils veulent.


En hiver, le temps à l'extérieur est moindre. On passe alors plus de temps à créer : du matériel Montessori, des tricots, des coutures... ils picorent aussi, observent, m'aident 2 minutes ou plus...


La journée n'est pas finie! 
Nous avons couvert nos matinées libres, nos repas et nos temps dehors. La suite de ce billet parlera du reste de nos après-midi, des soirs, de la créativité mais aussi d'une part trop souvent négligée dans l'éducation contemporaine : l'intelligence émotionelle.


samedi 7 février 2015

Les enfants font leurs histoires

Quelques idées pour permettre aux enfants de fabriquer leurs histoires...

Pour Noël, nous avons acheté aux enfants un set d'ombre chinoise de chez moulin roty. Bien utilisé depuis!

Tantôt Lou...

Bien entendu, une baguette, du carton et un cutter suffisent pour construire son propre set. Un petit coup de pouce ensuite des parents pour montrer comment faire et à eux les belles histoires.

...tantôt Romane!

Ici, château,  dragon et princesse vaillante :)

Set d'ombre chinoise

Nous avons aussi profiter de l'ambiance pour éclairer notre globe terrestre et comprendre la succession jour-nuit... les enfants ont hâte d'aller au Japon pour vivre  le décalage horaire. Un jour peut-être!

Lampe à histoires
Nous avons également la lampe à histoires (à voir chez abracadabois). Je dois dire que les enfants jouent beaucoup avec et le sortent en particulier lorsque des camarades viennent chez nous, pour de jolis moments :) Le côté négatif, c'est que je dois préparer à tout ce petit monde des montagnes de pop corn!!!!
C'est encore plus drôle pour maman d'être spectatrice! 

Mais bien entendu, ce que nous préférons en ce moment, c'est le théâtre de marionnettes! D'ailleurs, les enfants préparent un spectacle en ce moment même... nous augmenterons notre stock de marionnettes au fur et à mesure, et je crois que je vais craquer pour le livre suggéré par Nadège : The rainbow puppet theatre.

Et dernière idée rigolote du jour, les tatouages de doigts. Les petits doigts se transforment en animaux... se disputent, redeviennent amis...

Ahhhh uqn crocodile! 
Comment s'amusent à raconter leurs histoires vos loulous? D'autres idées marrantes?

jeudi 5 février 2015

Imbolc et chandeleur

Joyeux imbolc-chandeleur-ste Brigitte à tous! 
En retard...

Oui, parce qu'à force de courir plusieurs lièvres à la fois, je me retrouve un peu fatiguée et en retard dans les articles. Tant pis! Ce sera pour les archives de ce blog, et un moyen de retrouver ces ressources pour l'année prochaine :)

Imbolc, c'est encore une belle occasion de bricoler, de raconter des histoires et de manger... L'histoire sur laquelle nous avons passé le plus de temps est celle de grand mère Terre et les enfants racines que vous trouverez ici.
de Sibylle von Olfers

Les images de cet album sont magnifiques, et à la fin, surprise : elles sont toutes liées, comme un grand cycle. L'album en anglais avec très peu de texte, on peut tout à fait imaginer reprendre l'histoire du site le chant des fées qui concordent avec le livre.
Cette histoire nous a permis de mixer les pédagogies Steiner et Montessori : de faire du Waldossori :) Car chaque enfant graine a un nom... pour les apprendre, zou, on passe par la mise en paire des fleurs, juste après l'histoire.

Les animaux avaient toujours eu la préférence jusqu'à aujourd'hui! 
Nous avons également confectionné nos premières bougies, grâce au tuto de All year round qui ont illuminée une soirée simple et magique avec des crêpes (bien sûr!)

D'autres ressources et histoires :

L'histoire de Brigit, de Cailleach, Bride et Angus, de la chandelle.

Des idées de bricolage, des croix en tissage et pour la table des saisons de jolis enfants graines, dont un tutoriel de réalisation et un autre au crochet.


Et hors sujet total, voici le retour du decopatch!!!!! Le renard finit de Romane. Je précise que je n'ai pas eu d'intervention depuis l'achat en magasin (avec les choix des feuilles) à la finalité. Trop fière de ces petites mains qui fabriquent avec plaisir et concentration (un après-midi entier!)


lundi 2 février 2015

Repérage dans l'espace


Activité coup de cœur aujourd'hui avec ces exercices papier pour aider au repérage dans l'espace.

Les fichiers proviennent du site de clochette et il s'agit de placer les éléments sur la grille selon la notice :) Très sympa en classe, lorsque les vêtements de neige sèchent... on profite de ces beaux flocons. Bilan du wkd : des heures de luge, des petites frayeurs de vitesse, un bonhomme de neige et un igloo!!


Une jolie couche de neige à 700m dans la vallée de la Bruche. 

Quand il fait aussi froid, nous sommes friands de thermes allemands :) l'eau n'est pas chlorée, ça ne pique pas les yeux, elle est chaude... un délice! Je suis heureuse de voir ma grande nager toute seule, même si la technique est originale! Et le soir, ça creuse, alors je fais place à mon 2e pêché d'hiver : une tarte flambée improbable... la meilleure pourtant (question gluten et produit laitier, on peut dire que c'est le craquage total. Vais me rattraper cette semaine!!!!!).


Oh et je me suis enfin lancée dans la lecture du livre de leandre Bergeron :) sa vie est un pur rêve, qui économiquement, n'est plus réalisable en Alsace (24 hectares, une ferme immense bordée de forêt.) Je rêve éveillée dès le ptit dèj...


A très vite car ce soir nous fêtons la chandeleur-imbolc...