samedi 17 novembre 2012

Le jeu du silence

Le jeu du silence est une des activités les plus connues de la méthode Montessori. Elle fait rêver les parents d'enfants qui hurlent à la maison :) et est très facilement applicable à la maison.

Chuuuutttt
Quels sont les apports?
Favoriser la concentration sur ses gestes, encore et toujours... Mais au-delà, il y a la lecture! Par la reconnaissance des sons avec cette attention toute particulière que l'enfant va mettre dans son écoute.

A quel âge?
L'activité peut être proposée très tôt (dès 2 ans 1/2). Au début du jeu du silence (quel que soit l'âge), il ne faut pas s'attendre à plus d'1 minute de silence. Cela est d'autant plus vrai pour les plus jeunes... C'est petit à petit que l'on pourra augmenter ce temps d'attention très particulier.

A quel moment?
On peut envisager cette activité pour "couper" une matinée. En effet, pas de récré en classe Montessori (les enfants sont libres de sortir, d'aller aux toilettes quand il leur est nécessaire) le jeu du silence est donc une parfaite activité intermède. En instruction en famille, je l'utilise aussi quand plus rien ne va...

Le déroulement de l'activité
- Les enfants se regroupent par exemple sur la ligne de la classe.

- Personnellement j'aime bien jouer avant de débuter le silence à sautiller sur place, à se frotter les cuisses énergiquement, à frotter le dos de son voisin, à se toucher les pieds, à souffler très fort avec la bouche. Des petits exercices pour se libérer de l'énergie et pour se mettre en condition!

- Puis on signale que le jeu va commencer. En chuchotant (car le silence appelle le silence) :
" Nous allons jouer au jeu du silence.
- On ne doit rien entendre dans la pièce. Cela n'est pas facile car il ne faut plus parler, il faut respirer tout doucement et surtout ne plus bouger. On ne fait plus un geste.
- Ensuite, je vous demanderai de fermer les yeux. Si vous n'y arrivez pas, vous pouvez regarder vos pieds, cela ira tout aussi bien.
- Quand tout le monde aura fermé les yeux, je vais faire un bruit. Attention il faudra garder les yeux fermés jusqu'à ce que je vous demande de les ouvrir et bien écouter le bruit. Il faudra que vous essayez de deviner ce qui a causé le bruit...
- Ensuite, je vous dirai d'ouvrir les yeux et ceux qui auront trouvé ce qui a fait du bruit pourront me faire un signe et je leur demanderai ce qu'il ont entendu."

"Maintenant, nous allons fermer les yeux..."

Et voilà que le silence pointe son nez :
"Maintenant fermer les yeux et ne faites plus de bruit." Ne pas demander un silence total au début, beaucoup vont remuer, il faudra faire avec et continuer! Dans ce cas bien sûr, on ne va pas prolonger la séance trop longtemps.

- Puis on se déplace sur la pointe des pieds et on fait un bruit (gratter une porte, bouger une chaise, tinter une clochette, secouer une bouteille d'eau, verser les grosses graines...) Le son à entendre doit être assez long pour qu'il soit bien reconnu.
"Vous pouvez ouvrir les yeux et me faire signe."
On interroge ensuite tous ceux qui font signe, même après que le premier ai répondu. Chacun a le droit de parler...

La séance se termine. Progressivement on rallonge le temps avant et après le son. Ensuite, nous pouvons remplacer le bruit par le murmure d'un prénom. L'enfant se lève alors et se dirige sans bruit vers l'endroit que nous lui indiquons! Nous pouvons augmenter la difficulté en demandant une action à l'enfant (qu'il pourra lire sur un petit billet.)




vendredi 2 novembre 2012

Les lectures





Voici une liste d'ouvrages fréquemment conseillés. Et pour cause, ils sont tous très bons! Vous ne ferez donc pas d'erreur de lecture en piochant parmi eux... Mais, par quoi commencer?

Maria Montessori a écrit une collection de livres dans le but qu'on ne déforme pas ses propos et ses pensées. Le mieux est donc de commencer notre lecture par ses écrits ! En effet, on y trouve ses recherches, ses réflexions et les observations qu'elle a fait toute sa vie dans le but de comprendre les enfants.

Livres par Maria Montessori
L'enfant : ce livre constitue une bonne introduction à la pédagogie. Il évoque l'enfant au quotidien et les erreurs éducatives les plus fréquentes.
L'esprit absorbant : permet de comprendre le fonctionnement de la méthode d'apprentissage chez l'enfant. Personnellement j'ai beaucoup aimé ce livre qui nous donne beaucoup de pistes de réflexion. La doctoresse y intègre également ses croyances personnelles (fervente catholique) auxquelles se sont ajoutés ses échanges culturels indiens. Beaucoup d'ouverture et de messages de  compréhension...

 La pédagogie scientifique : ce livre rapporte l'histoire de la 1ere maison des enfants et de ses petits miracles. Se situe entre le roman et le journal...

Montessori's own handbook : plus technique que les ouvrages ci-dessus mais bien plus court également ! On y traite du matériel et notamment celui de musique (conçu pour apprendre à lire une partition, les clochettes) mais seulement le matériel principal. Pas de présentation à l'enfant et en anglais exclusivement.

Mes futures lectures :
Éduquer le potentiel humain : où sont abordés les grands récits (vus au niveau de l'école primaire.)

L'enfant dans la famille : je tarde un peu à lire celui-là car j'ai peur qu'il soit redondant avec l'enfant... L'avez-vous lu?

Autres auteurs sur la pédagogie Montessori :
A ne lire qu'ensuite...

Basic Montessori de Gettman : introduit rapidement les principes puis se focalise sur le matériel avec ses caractéristiques, ses objectifs, une présentation et quand c'est possible des fabrications. Ne se soustrait pas à une formation mais c'est un coup de pouce bien sympathique. Pas d'équivalent en français.

Aides-moi à fait seul de poussin : à prêter autour de soi pour une première vision de la pédagogie. Mes proches l'ont aimé. De belles images qui donnent envie.

Détails sur le produitMontessori from the start de Lillard : excellent ouvrage sur l'application de la pédagogie dès le 1er âge! Comment réaliser sa chambre, adapter la maison pour l'enfant. Que lui proposer en fonction de son âge de sa naissance (les mobiles) à 3 ans. Personnellement je l'ai beaucoup utilisé pour mon 2e. En anglais non traduit.

Montessori today de Lillard aussi : une autre vue de la pédagogie appliqué. C'est le Montessori actuellement réalisé dans les classes outre-Atlantique. En anglais non traduit.

Les blogs : ils n'arrêtent pas de fleurir, preuve que la méthode se diffuse. Attention cependant, les propos et les visions sont très personnels. Les principes sont interprétés, des données omises. Personne n'y échappe, pas même les manele... (même si on fait notre possible pour être objectifs hein.) J'ai lu, sur un blog justement, une pensée bien vraie : sur ces journaux du quotidien les enfants sont toujours prodigieux, les mères parfaites... qui prendrait le temps d'écrire sur ses échecs? Pour une réussite il y a souvent 10 erreurs... Ah, voici que j'ai retrouvé cette citation :
"Nous (et là, je parle surtout pour moi, en fait) ne sommes pas des mamans miracles, chez qui tout se passe comme dans La Petite Maison dans la Prairie, avec des enfants beaux, consciencieux et extrêmement faciles à gérer, et une maman patiente comme un ange. Un blog n'est que le reflet de ce que nous vivons de positif, que nous avons envie de partager, sans nous étaler sur nos petites misères quotidiennes. Rien, ni personne, n'est parfait en ce monde, ne l'oublions pas..."




Autres auteurs, autres sujets :

Les apprentissages autonomes de Holt : faites confiance à vos enfants, le quotidien est pour eux source d'apprentissage. Enseigner, c'est à dire expliquer tout sans arrêt (même de façon très pédagogique) est néfaste à l'apprentissage et pire encore au goût d'apprendre. Bien sûr l'auteur nous informe très bien... Après la lecture de cet ouvrage cela m'a frappé : dans un musée, un papa prenait son temps pour tout montrer, tout expliquer à ses enfants. Je les voyais s'échapper constamment de lui pour aller faire leur propre expérience (jouer avec des béquilles sur un parcours par exemple ou lieu d'écouter à quoi servent ses béquilles) et leur père très déçu d'avoir dépenser tellement d'énergie alors que ses enfants ne voulaient rien apprendre. Rien? Je pense au contraire beaucoup. Ont-ils tous passé un bon moment? Non et peut-être même de renouvelleront-ils pas leur sortie...








Tous les enfants sont doués de Loupan : devenu mon livre de chevet! L'auteur y parle de divers exercices à faire avec son enfant pour lui offrir l'accès à la culture, au langage, à la musique, à la natation... sans les sur-stimuler, sans en faire trop. Une mine d'or que j'adapte au quotidien.




L'explorateur nu d'Epstein et Radiguet : beaucoup d'idées pour explorer ses capacités motrices et sensorielles dès la naissance. Explications sur l'évolution des capacités des enfants et sur la réalisation du matériel.


Le jeu de peindre de Stern : j'aime beaucoup le concept du jeu de peindre d'Arno Stern, mas qui mieux que lui saurait en parler ? Cet ouvrage, mon préféré de lui, est édité dans un petit format à lire partout (et donc à partager.)




Voilà pour le moment les lectures qui m'ont le plus marqué (je passerais sous silence mes plantages.) Cette liste peut évoluer mais je souhaite la garder courte... Vous pouvez nous en suggérer d'autres, vos coups de coeur, dans les commentaires !


Le calcul



L'école aura laissée beaucoup d'allergiques aux Maths. Pourquoi? Une partie de la réponse se trouve très certainement dans le manque de manipulations attractives. Les maths à l'école c'est surtout sur le papier où l'on additionne les pommes (des dessins sur un cahier d'exercices pas des vraies, snif.)

Introduire les mathématiques en séduisant les enfants


Comment plaire aux enfants? Ou plutôt comment continuer à plaire... Car tout petit, les enfants sont fascinés par les nombres, les chiffres : ils chantent jusqu'à 10, comptent les marches d'escalier... Pour compléter ces connaissances, la pédagogie Montessori permet aux petits (dès 2 ans 1/2 - 3 ans) de jouer avec des notions de grandeurs par comparaison : plus grands, plus gros, plus haut... Ce matériel particulier fait partie du domaine sensoriel. On touche, on palpe, bref, en plus des yeux, on compare avec les doigts! Quel plaisir, surtout pour les enfants qui ne peuvent s'empêcher de toucher à tout (toucher pour mieux comprendre.)


Les emboîtements cylindriques
Le 1er matériel mathématique introduit
Il s'agit de 4 blocs de bois contenant des cylindres :
- bloc 1 : cylindres variant par le diamètre et la hauteur proportionnellement
- bloc 2 : cylindres variant par le diamètre et la hauteur inversement
- bloc 3 : cylindres variant par le diamètre uniquement
- bloc 4 : variant par la hauteur uniquement (diamètre donc constant, bravo, vous suivez!)

L'enfant sort tous les cylindres d'un bloc, les mélange puis les range... Il explore ainsi les différents blocs, puis, associe 2 blocs, puis 3, et enfin les 4 (pour l'avoir vu faire chez ma fille, cette dernière combinaison est impressionnante.)

4 blocs : un vrai challenge



Cabinet de géométrie
Le cabinet : coûteux mais on ne peut pas passer à côté!

Ce cabinet comporte 6 tiroirs, 35 formes de géométrie. L'enfant les touche, en fait le contour avec les doigts, les range dans leur emplacement. Plus tard, le vocabulaire sera introduit (carré, pentagone, ovale...) L'abstraction va progressivement être exploré en utilisant les cartes correspondantes : surface pleine puis contour épais, pour arriver à la même figure désignée par un trait fin.

Les cartes : figures pleines, traits épais, traits fins


Les volumes
Ces volumes bleus, magnifiques et agréables à toucher seront palpés, roulés dans la farine... Puis l'enfant pourra voir que la base carré de la pyramide coïncide avec la surface du cube par exemple.

Quel est l'ovoïde?

Les triangles constructeurs

Fabrication des triangles : http://ecole-vivante.com/montessori.html (livre pdf)
Fabrication des triangles bleues www.lejardindekiran
.com

Lorsque le cabinet de géométrie a été suffisamment exploré, on passe aux triangles constructeurs. Comme leur nom l'indique, ils permettent de construire les figures connues par l'enfant : magique!

le binôme
Petit retour en classe de 3e (un petit effort, en plus je ne vous ferais par repasser le brevet c'est promis!)
Donc, vous souvenez-vous de (a+b)²= ?
Alors?
....
J'attends!
Binôme bleu et jaune. Très rare désormais (voir photo suivante)  A réaliser soi-même : www.fabrique-montessori.com.

Voici la réponse en photo. Mais si, regarder  bien la surface de ce joli binôme. Le carré bleu fait (a) cm de côté, le jaune (b) cm... 
Mais oui, cela vous revient! (a+b)² = a² (la surface du carré bleu) + b² (la surface du carré jaune) + 2ab (les surfaces des rectangles noirs).

Oh bien sûr les enfants de 3 ans 1/2 n'apprendront pas cela... Seulement à remonter ce cube composé de 8 formes. C'est le (a+b) au cube! (quoi? vous avez la migraine?) Attendez un peu la suite...
Voici le binôme désormais commercialisé et qui ne correspond pas aux mesures du trinôme. Mieux vaut donc l'éviter!
Trinôme algébrique et hiérarchique
Quand l'enfant sait remonter le binôme (certains le font les yeux bandés!) on passe aux trinômes... Un cube rouge est rajouté ce qui signifie....
(a+b+c) au cube.

Le trinôme. Beaucoup d'amusement chez les enfants.... Et chez les parents!
L'enfant connaît bien le code des couleurs et la réalisation se fait en moins de temps que supposé (Ah nos enfants ne cesseront jamais de nous étonner.)

Vous y arrivez? Allé, zou, on passe à son cousin, le trinôme hiérarchique...
Envie de vous y frotter?
Celui-ci va plus loin dans la représentation mentale et cartographique chez l'enfant puisque la seule façon de réussir à le monter est de se fier aux dessins sur la boîte. Réaliser ce trinôme montre une maturation importante du cerveau de l'enfant...

Aurais-je oublié de vous dire que l'enfant apprend à construire binôme et trinôme dans leur boîte puis en dehors? Dans ce cas, c'est l'organisation dans l'espace qu'on cherche à exploiter. Autre stade, la séparation en couches (en surfaces planes) qui révèlent toutes (que la découpe soit horizontale ou verticale) une surface identique à celle du dessin de la boîte.
Vous l'aurez compris : binôme et trinômes de véritables cogitent méninges qui égayeront aussi vos repas de famille, c'est promis!


La table de Pythagore
Introduite vers 3 ans 1/2 (proche du binôme), il est question ici de reconstruire la fameuse table de Pythagore, si utile dans la mémorisation des multiplications. Laissez l'enfant s'exclamer : "Oh mais c'est un carré" pour pouvoir introduire la notion de carré (avant 6 ans, oui, oui.)
La table peut être fabriquée maison : consulter www.lejardindekiran.com

La tour rose

LA tour 
Ce matériel permet d'éduquer l'esprit logique dans la réalisation d'une tour dont les blocs diminuent successivement d'1 cm cube, pour finir par un cube d'1 cm cube. Bien sûr l'enfant ne le sait pas de cette façon, il le sent...

Les escaliers marrons


Si la tour permettait à l'enfant de visualiser une évolution des paramètres d'un volume dans les 3 dimensions de l'espace, l'escalier ou prisme se limite à 2 dimensions. La difficulté augmente.
Escalier et tour peuvent se marier pour la réalisation de figures originales.


Les barres bleues

Les barres n'évoluent plus que dans une seule dimension. Ce matériel se modifie par la suite pour aborder la petite numération...
Dernier matériel sensoriel, finit la rigolade! 

Vous l'aurez bien compris : le matériel décrit précédemment permet d'apprendre par le concret... Et ce n'est que l'introduction aux mathématiques... L'apprentissage du calcul, de la numération, les caractéristiques et les lois de géométrie seront approfondis, toujours très concrètement : il n'est pas rare d'observer en classe Montessori des enfants de moins de 6 ans connaître le symbole 1 mais aussi celui du 1000 ou encore celui du 1/2! Connaitre mais aussi comprendre à quelle quantité correspondent chacun d'eux. Et ce, avec ENTHOUSIASME!

Approfondissements

Les opérations arithmétiques de base sont redécouvertes par l'enfant. Pas de démonstration fastidieuse à lire au tableau : il se met à la place du mathématicien, découvrant en tâtonnement. C'est ça aussi la pédagogie Montessori, retraverser soi-même les âges humains, leur découvertes pour se les approprier totalement.

Première numérotation de 1 à 10


Barres rouge et bleues
De mêmes dimensions que les barres bleues, celles-ci  fait entrer l'enfant  dans le monde de l'unité qui s'additionne...
Matériel très intéressant qui permet donc la numération. Dès le début on invite l'enfant à saisir la différence entre compter et nommer : la première barre c'est un. La 2nde? Comptons ensemble un, deux. C'est donc deux.
Parallèlement, l'enfant apprend les symboles correspondants avec les chiffres rugueux. Quantités et symboles seront associés. Ensuite l'enfant fera sa première addition : si j'ajoute la barre un à la barre neuf, j'obtiens une barre de la même longueur que la barre dix.


Chiffres rugueux
En même temps que les lettres, les chiffres.
Apprentissage du signe écrit représentant les quantités par le traditionnel toucher rugueux (en parallèle des barres rouges et bleues).

Fuseaux
Le jardin de Kirian explique comment le réaliser soi-même...
Lorsque sont acquis symboles et quantités, on passe à la construction des quantité en créant un nombre de fuseaux que l'on relie avec un élastique. Cet exercice permet également, lorsque le chiffre écrit est connu, de passer à sa signification concrète en laissant vide la première case du matériel.


Jetons
A fabriquer chez soi!
Proche des fuseaux dans le sens où sont construits également des quantités. Ici est évoqué la notion de pair/impair : un jeton reste seul pour le chiffre 3...

Haricots
Cette fois, on écrit à l'enfant sur de petits billets les quantités que l'on souhaite en haricots ou cailloux. L'enfant nous voit écrire les chiffres pour la première fois... Mais le grand intérêt de cette activité est dans le contrôle de l'erreur puisque cette fois il y a plus de haricots que nécessaire...

Le serpent positif
A ce stade, l'enfant connait les quantités de 1 à 10. Nous allons l’amener à passer à la classification par dizaine. Nous créons un serpent coloré à l'aide de barrettes de perles (qui vont de 1 à 9 perles) puis nous les remplaçons par des barrettes dorées jusqu'à la queue du serpent (le reste devenant noir...)

Nous allons transformé ce serpent en un serpent tout doré, waouh....

Les perles dorées





Il s'agit d'une leçon en 3 temps permettant à l'enfant d'apprendre l'unité (une perle seule), la dizaine (une barrette), la centaine (une plaquette) et le millier (un cube).

Le tableau des symboles
En parallèle des perles dorées, l'enfant remplit avec notre aide le tableau suivant. Quantités et symboles seront associé en conjuguant les perles et le tableau.

planete.anthony


Tables de Séguin 1 et 2
Avant de s'attaquer à la 1ère table de Séguin, l'adulte aura prit soin de montrer en leçon en 3 temps les dizaines (une barrette de 10 perles à laquelle s'ajoute une barrette de 1 "oui, onze", etc... jusqu'à 19) car les quantités sont toujours introduites avant. Ensuite, nous montrons comment se construit ces nombres avec la table du fameux français :



On fait glisser des carrés de bois sur la table où figure déjà le symbole 10. Puis, nous associons les perles avec la table.


Pour la 2e table, c'est le même principe! D'abord les perles, puis la table qui permet cette fois de connaître les dizaines jusqu'à 100. Difficile pour le quatre-vingt dix? Non, non, car nous avons montré à l'enfant cette quantité en formant 4 tas de 2 barrettes de 10 plus une barrette : 4 vingt dix... Ce n'est pas une remarque que nous lui faisons, mais c'est comme ça que nous lui apprenons!

Compter en sautant
Non, non il ne s'agit pas de réciter la comptine de 1 à 10 tout en effectuant des petits sauts sur place! Il s'agit de compter de 10 en 10 jusqu'à atteindre 100 (avec la chaîne de 100) puis de 10 en 10 et de 100 en 100 avec la chaîne de mille... Je m'arrête là? Pas si sûr! Car c'est là que nous apprenons aussi à sauter de 2 en 2, de 4 en 4 avec les chaînes correspondantes. Autrement dit, ça y est, nous sommes arrivés aux multiplications! Mais elles ne sont pas à retenir pour le moment... C'est juste qu'ils peuvent comprendre la réalité et le besoin des multiplications et puis tient, tant qu'on y est, 4² avec des perles forme... un véritable carré :
voici bien 4 carrés de 4. Placés les uns sur les autres...oui, bravo! Cela nous donne 4 au cube!



...  les enfants n'y sont pas encore à ce stade, mais voici tout de même un petit avant-goût de ce qui les attend plus tard :

Mémorisation

- Le tableau de l'addition
- Les tables de mémorisation de l'addition 1, 2, 3, 4 et contrôles (1 et 2)
- Le serpent de la soustraction
- Le tableau de la soustraction
- Les tables de mémorisation de la soustraction 1 et 2 et contrôle (1)
- Les perles de couleur (mémorisation de la multiplication)
- Le tableau de la multiplication
- Les tables de mémorisation de la multiplication 1, 2, 3 et contrôles (1 et 2)
- Le tableau de la division
- Les tables de mémorisation de la division 1 et 2


Abstraction

- Le petit boulier
- Le matériel des hiérarchies
- Le grand boulier
- La grande division avec tubes


Fractions


Marcher sur la ligne


Une drôle de ligne rouge s'entrevoit sur les sols des classes Montessori... excès créatif, limite de jeux? Non, c'est encore une activité follement enrichissante !


blogbbmontessori
 Peinte, scotchée, circulaire ou ovale cette petite idée montessorienne aide les enfants à acquérir un plus grand sens de l'équilibre, un meilleur contrôle de soi. Un des rares exercices présenté en groupe et en musique !
bulletcyan
 Un pied devant l'autre à pas de fourmis ou à pas de géant, les enfants augmentent progressivement la difficulté en mettant un genou à terre, en portant un plateau, un panier sur la tête, des verres d'eau.... Beaucoup de concentration donc et peu à peu, de la grâce dans les mouvements.

 Ah! Vous ais-je dit qu'elle a permis d'éviter bien des débordements et de retrouver le calme?


Oumzaza.fr

Un rouleau de ruban adhésif bien large, de belle couleur (dans tous les magasins de bricolage) que ce soit sur plancher ou sur carrelage. Nettoyez la surface à l'alcool avant de fixer le scotch pour une meilleure adhérence.


Growing with design au MoMa New-York



Voici bientôt la fin d'une expo que je n'ai pas pu avoir la chance de voir...

Le livre de l'expo

Growing with design, rien que le titre m'inspirait tellement... bon, bon, il faut dire que cela se passe à New-York... ce qui n'est pas non plus pour me déplaire. Voici une description de l'Expo par une petite chanceuse, l'occasion pour moi de vous montrer un blog que j'affectionne tout particulièrement :

Chez Gaëlle la libraire