samedi 17 mars 2012

Réflexions sur la marche...

Marcher, c'est connu : c'est bon pour la santé (on respire mieux, on digère mieux) mais c'est bon aussi pour le développement musculaire (les innombrables outils de base de notre corps) et cela favorise la coordination (et donc stimule le cerveau, hé oui, pour que le mental se porte bien, il faut bouger!)

L'enfant de 2 ans peut naturellement marcher 2 km environ. Mais l'idée de marche pour un enfant est différente de la notre : il ne veut pas aller "là-bas", mais MARCHER. Et nous, en plus, nous nous attendons à ce qu'il marche à notre allure, alors que ses jambes sont à la fois disproportionnées par rapport aux nôtres mais aussi par rapport à son propre corps (imaginez devoir franchir des marches qui vous arrivent jusqu'aux genoux).
L'enfant marche avec ses jambes et avec ses yeux. Il suit l'instinct de ses ancêtres explorateurs qui marchaient non pas pour rejoindre un point, mais bien pour découvrir quelque chose d'intéressant (du bois pour fabriquer des outils).

 Laissons-le sentir une fleur, faire le tour d'un grand arbre, jeter des feuilles mortes dans l'eau avant un pont et la retrouver de l'autre côté...





Imitation et parents imparfaits

Lorsque sont abordés les grandes constructions que sont par exemple la marche et le langage, vient ensuite le perfectionnement à l'aide d'exercices et de multiples répétitions (monter et remonter X fois sur le canapé). L'étape qui suit est l'observation des actions des personnes vivant autour de l'enfant, qu'il va naturellement rechercher à les reproduire.

"Nous voulions une humanité parfaite et pensions que l'humanité atteignait la perfection en nous imitant, mais nous sommes imparfaits; quelle confusion!
La nature n'a pas raisonné comme nous, elle a raisonné d'une autre façon; elle ne s'embête pas de la perfection en l'adulte. Ce qui est important c'est que dans le but d'imiter, l'enfant doit être préparé à le faire."  Maria Montessori, L'esprit absorbant.

L'exemple offre ainsi une motivation, pas un but.

En regardant des jeunes enfants, certains de leur comportement leurs paraissant tout à fait vitaux, nous paraissent, à nous adultes, totalement absurdes. Il s'agit en réalité, d'une préparation indirecte.

Ainsi, lorsque nous voyons une activité chez l'enfant, qu'elle soit intelligente, absurde ou non conforme à nos volontés, Maria Montessori nous invite à ne pas interférer, car l'enfant doit accomplir ce qu'elle appelle son cycle d'activité
Par exemple, ma fille de 2 ans 1/2, fortement occupée à monter/descendre à l'étage de gros et encombrants bidons de 20 L (vides, je vous rassure) et sans aucune raison apparente. Ou encore, mon fils de 9 mois, vidant une à une, toutes les voitures de leur bac pour s'en désintéresser totalement une fois toutes sorties.
La réaction usuelle de l'adulte est d'avoir de la sympathie pour l'effort de l'enfant, d'aller l'aider en lui prenant sa charge ou en renversant d'un grand geste son panier à jouets. Cependant les psychologues ont reconnu qu'une telle "aide" est une des plus grandes répressions faites à un enfant de cet âge.
Ce n'est pas le but qui est intéressant mais la joie de l'effort. L'enfant se prépare lui-même à imiter, et là, l'environnement offrira de nombreuses aspirations.

Parents! Soyez imparfaits, mais faites ( jouer de la musique, parler à des inconnus, dessiner, cuisiner, ... ) et inspirez vos enfants!




jeudi 15 mars 2012

Jeu de peindre



Fruit d'un travail de 50 ans auprès des enfants, le Jeu de peindre a été créé par Arno Stern, qui a découvert l'immense potentiel créatif d'un enfant, pourvu qu'il ne soit pas détourné de ses nécessités personnelles.
Par là-même, le Jeu de peindre permet à l'enfant de développer son autonomie et de se développer parmi les autres.
L'enfant est libre de peindre ce dont il a besoin, sans crainte du jugement de l'autre, ni de l'interprétation de ce que l'on appelle sa trace. Pour que cette trace puisse se faire de manière complètement libre, l'adulte accompagne l'enfant sans juger ni enseigner une technique quelquonque. Son rôle est d'accompagner : déplacer une punaise, apporter un tabouret, ajouter de l'eau dans un godet...




 L'être créatif est un être équilibré, le contraire d'un
individu agressif et d'un individu désespéré.

Arno Stern 


Avec quelques photos, je vous invite à découvrir les ateliers "couleurs spontanées" ( lien http://couleurs-spontanees.fr/ ) que nous avons pu suivre avec Romane : 

A l'atelier

La table palette

Libre!
(source : emm.lu ) 

mercredi 14 mars 2012

Petit questionnaire



Souhaitant aller plus loin dans mon projet d’ateliers et d’école Montessori, je réalise une étude de besoin. Pour cette démarche, j’ai besoin de votre aide ! Je vous serais très reconnaissante de bien vouloir répondre aux différentes questions suivantes (copier/collé dans un mail, à l'adresse du blog fanny.les.manele@gmail.com). Les informations que vous me ferez parvenir  me seront très précieuses.


1 Avez-vous un ou plusieurs enfants de moins de 6 ans?
oui
non 

2 Comment votre ou vos enfants sont-ils scolarisés?
école publique
école privée
école à la maison
pas encore scolarisé
autre 

3 Connaissez-vous des pédagogies différentes de celles de l'éducation nationale?
oui
non 

4 Si oui, lesquelles :





5 Avez-vous déjà pensé à scolariser votre ou vos enfants dans le privé?
Oui
Non 

6 Connaissez-vous la pédagogie Montessori?
oui
non
Si non, merci de lire ce texte (rédaction en cours).

7 Si des ateliers Montessori pour les enfants de 3 à 6 ans ouvraient dans votre ville, Seriez-vous :
Vivement intéressé?
intéressé?
peu intéressé?
pas du tout intéressé? 

8 Si  une école Montessori pour les enfants de 3 à 6 ans ouvrait dans votre ville, seriez-vous :
Vivement intéressé?
intéressé?
peu intéressé?
pas du tout intéressé?

9 Si vous n'êtes pas intéressé est-ce parce que :
Vous êtes satisfaits des écoles où votre ou vos enfants sont scolarisés (publiques, privées ou autre)?
Vous ne voulez ou ne pouvez pas engager les dépenses de scolarisation des écoles privées?
Autre (à précisez) :
Merci de votre participation et de l'aide que vous m'avez apporté pour mon projet.

10 Si vous êtes intéressé par des ateliers ou par une école Montessori :
Combien de minutes de trajet (à pied, en voiture ou transport en commun), acceptez-vous de faire pour emmener votre ou vos enfants à l'école?
- de 5 minutes
- de 10 minutes
- de 15 minutes
- de 20 minutes
- de 25 minutes
- de 30 minutes
+ de 30 minutes 

11 Si vous êtes intéressé par des ateliers Montessori :
Préféreriez-vous des ateliers d'une durée de
1 H 00
1 H 30
2 H 00
2 H 30

12 A quelle(s) journée(s) de la semaine préféreriez-vous que se tiennent les ateliers Montessori ?
Mercredi
Samedi
Autre (précisez) : 

13 Souhaiteriez-vous inscrire votre ou vos enfants à plusieurs ateliers par semaine ?
oui
non

14 Si vous êtes intéressé par l'école Montessori :
Comment désireriez-vous scolariser votre ou vos enfants ?
Temps-plein
3/4 temps
Mi-temps 

15 Votre ou vos enfants seraient-il(s) demi-pensionnaire(s)?
oui
non 

16 Si oui, accepteriez-vous :
d'amener son/leur repas
de payer les services municipaux pour les plateaux repas

17 A quelle heure voudriez-vous pouvoir déposer votre ou vos enfants à l'école le matin
Avant 7h45
Avant 8h
Avant 8h15
Avant 8h30
Après 

18 A quelle heure voudriez-vous pouvoir reprendre votre ou vos enfants à l'école le soir
avant 17h
après 17h 
après 17h30
après 18h
après 18h30 
19 Combien accepteriez-vous de payer pour la scolarisation de vos enfants dans l'école Montessori? 
de 100 à 200 €/ mois (sur 10 mois) 
de 200 à 300 €/ mois (sur 10 mois)
de 300 à 400 €/ mois (sur 10 mois)
de 400 à 500 €/ mois (sur 10 mois)
+ de 500€/mois (sur 10 mois) 

20 Accepteriez-vous de prendre rendez-vous pour plus d'informations sur les ateliers ou l'école Montessori?
Oui
non 

Si oui, laissez-moi vos coordonnées (tel et/ou mail) et je serai ravie de vous rappeler ou n'hésitez pas à me contacter.
Si non, je vous remercie beaucoup d'avoir pris le temps de répondre à ce questionnaire, de votre intérêt pour la pédagogie Montessori et pour mon projet d'ouverture d'ateliers et d'école.